Visiter la Martinique en une semaine

Le titre est accrocheur mais bien sûr, un peu mensonger ! On ne visite pas une île comme la Martinique en 1 semaine …

Pour autant, on peut la découvrir et c’est pourquoi, je vous partage aujourd’hui les 8 jours que j’ai passé sur l’île, étant précisé que nous avons opté pour un rythme très cool en ne nous levant pas très tôt le matin donc sachez que vous pourrez totalement ajouter des options sur chacune des journées présentées (d’ailleurs, je vous mettrai des idées pour certains jours) si vous êtes plutôt du style à utiliser chaque heure de chaque journée de vacances pour en profiter au maximum !

Jour 1 :
Arrivée à 13h à l’aéroport Aimé Césaire. Nous avons la chance de venir de Guadeloupe, donc pas de décalage horaire pour nous ni de choc thermique. Par contre, la faim se fait sentir et on opte rapidement pour un sandwich en voyant le ciel s’assombrir dangereusement …

On récupère la voiture de location et on file en direction de la Route de la Trace, une jolie route qui sillonne à travers les champs et la végétation luxuriante pour rejoindre le Nord de l’île. Nous ne sommes pas dépaysés habitant à 45 mn d’avion … mais assurément, cette route vous permet de vous mettre de suite dans le bain de la végétation des Caraïbes.

1er arrêt : Le Sacré Cœur de Balata. Très joli de l’extérieur et avec une magnifique vue sur la ville en contre bas mais malheureusement, nous n’avons pas anticipé le fait que l’Eglise serait fermée le dimanche … sachez que le monument ferme après l’office du matin soit assurément avant midi.

P1020017

 

Un peu déçus, on enchaîne le semblant de programme que j’avais concocté en hâte quelques jours avant notre départ en prenant la direction du Jardin de Balata par la route devenue très sinueuse. sauf que le temps continue de se couvrir et quelques instants avant d’arriver au Jardin, il pleut ! Décidément, ce début de séjour ne s’annonce pas comme prévu … Ce jardin est payant, 16 ou 17 euros, et avec la pluie et sans parapluie, je me vois assez mal profiter du lieu. Alors après 5 mn de réflexion, nous acceptons que le programme ne sera pas celui escompté et on rebrousse chemin sur quelques kilomètres pour bifurquer en direction de Saint Pierre, toujours par la route de la Trace.
C’est aussi ça les vacances, on prévoit des choses, mais malgré tout, il faut parfois savoir se rendre à l’évidence et être flexible ! Nous savions que nous n’aurions pas l’occasion de revenir durant notre séjour mais peu importe, cela ne servait à rien de se forcer pour finalement ne pas apprécier le lieu à sa juste valeur.
Arrivés à Saint Pierre par le dessus de la ville, nous nous arrêtons près d’un arbre immense, un fromager ! Attention à cet arbre magnifique dont l’écorce est parsemée de grosses épines acérées!
FBNR3824
Une fois dans la ville, le temps n’est toujours pas fabuleux mais la pluie a laissé place à une petite bruine acceptable pour se promener. Nous partons donc visiter les ruines de l’ancienne ville telle qu’elle était avant l’éruption de 1902 qui en quelques minutes avait tué l’ensemble des 28000 habitants (-1, un prisonnier ayant survécu dans son cachot).
P1020025P1020026P1020027
On enchaîne sur un petit tour dans la ville le long de la plage puis on prend un verre dans un restaurant bar ouvert. Il fait chaud, une petite bière locale, la Lorraine, n’est pas de refus.
MNZH7659
Il est plus tôt que prévu mais nous décidons de reprendre la route, direction Le Carbet et la plage de l’Autre Coin pour récupérer notre logement. Il s’agit d’un logement sur 2 niveaux, réservé sur Airbnb, et qui a la particularité d’être sur la plage de l’autre coin (on traverse la « route » en sable et on y est !)
On se pose ensuite 1h sur la plage mais sans se baigner, l’eau étant trop froide pour nous (on devient difficile et frileux quand on vit toute l’année au soleil!). Il s’agit d’une longue plage de sable noir (eu égard à la proximité avec la Montagne Pelée) et la mer est particulièrement calme. Cette plage ferait certainement le bonheur des enfants. Je décide de marcher le long de la plage, les pieds dans l’eau, histoire de repérer au passage les différents restaurants et jeter un coup d’œil sur leur carte.
IMG_3827
Une fois changés, nous optons pour le dernier restaurant de la plage, le Pélican Beach, à 5 mn à peine de notre logement. Le cadre est sympa et il est au bord de la plage.
On se partage 2 entrées : Tatakis de thon et Accras, les deux étant très bons. Pour ce qui est du plat, j’opte pour le tartare du jour qui n’est autre qu’un tartare de requin. N’ayant jamais gouté auparavant le requin cru, j’ignore si c’est lié à l’appétit limité par les entrées, l’assaisonnement ou simplement le type de poisson, mais je n’ai pas trop apprécié. Pour autant, la présentation était très jolie.
IMG_3682
Jour 2 :
On se lève tranquillement et on part à pieds à la recherche d’une boulangerie pour le petit déjeuner. On mange sur place, sur une petite terrasse puis direction Le Prêcheur, une commune au nord ouest de l’île.
Comme j’ai regardé la veille au soir ce que nous pourrions faire dans ce coin là et que nous avons loupé le jardin de Balata la veille, j’ai repéré l’Habitation Céron décrite comme un domaine situé dans un grand jardin.
IMG_3698
I-NOU-BLI-ABLE !
La visite du parc coûte 8€ pour les adultes puis vous vous balader selon votre envie dans le domaine composé d’un parc magnifique où se côtoient les arbres fruitiers (oranger, shadock, cacaoyer, manguier …) et les plantes et fleurs tropicales.
IMG_3706
Et au fond … c’est LA rencontre avec le plus vieux Zamana des petites Antilles, âgé d’au moins 300 ans.
IMG_3715 (2)
Le temps est gris comme la veille, on a même droit à quelques gouttes occasionnelles mais pour autant, quand on arrive dans cette clairière, on se retrouve transporté dans un mélange entre Avatar et le Jardin d’Eden.
IMG_3719 (2)IMG_3718 (2)
Cela peut paraître étrange comme ça, et assurément, les photos ne vous donneront nul aperçu de la réalité une fois sur place, sous cet immense arbre. La photo écrase la taille, les détails et surtout ne peut redonner vie à la sensation ressentie sur place… Autant dire que nous sommes restés longtemps sur place, peut être 2h en tout pour visiter là où d’autres auraient mis 1h seulement, mais vraiment, nous nous y avons vécu mon compagnon et moi même un moment intense de plénitude. Peut être que la conjoncture était là pour nous faire passer un bon moment, peut être que quelqu’un d’autre aurait visité comme si de rien était mais pour nous, ce fut vraiment une belle découverte !
P1020048.JPG
Après la visite, on décide de s’arrêter au restaurant de l’Habitation sans avoir la moindre idée de ce qui y est proposé. Peu de choix sur la carte, toujours un gage de qualité pour moi, mais des prix assez élevés au premier coup d’œil (26 à 37€ le plat). On se laisse tenter par un poisson pour moi (dorade) et de la viande (porc) pour mon chéri.
Et quand les assiettes arrivent, second coup de foudre et on comprend bien mieux les prix, totalement justifiés ! C’est beau, c’est original, c’est bien présenté et surtout clear divinement bon !
Les saveurs et les textures font frétiller les papilles et on reste même sans voix à l’issue du repas tant on est encore sous le charme.
IGZX7894
Après cet orgasme culinaire, direction l’Anse Couleuvre, un peu plus loin. Après avoir garé la voiture, on y accède après 400 mètres à pieds dans la forêt tropicale et le passage dans les ruines d’une ancienne usine sucrière. On arrive alors sur une anse de sable noir, où malheureusement pour nous, le temps est encore mitigé. Les couleurs sont donc moins vibrantes que ce à quoi nous nous attendions et si on trempe nos pieds voire mollets dans l’eau, on se contente de cela encore une fois …
On repart donc vers 17h après avoir pris plusieurs fois la pluie.
IMG_3751IMG_3754IMG_3759IMG_3770IMG_3773IMG_3782
En repartant, alors que le ciel était complètement bouché, on constate que les nuages se sont un peu dissipés et que depuis l’Anse Céron, on pourra sans doute admirer un coucher de soleil. On s’arrête et la, on assiste à un sublime coucher de soleil comme on n’en avait pas vu depuis longtemps.
P1020091
Retour à la maison et on retourne au même restaurant que la veille. Ils ont tellement bien tourné le midi qu’ils n’ont plus de thon … moi qui voulais un tartare ou un tataki je suis déçue mais vu le déjeuner que nous avons eu nous aurions sans doute été déçu alors ce sera pizza pour tous les deux.
« Option Lève-tôt » jour 2 : Se baigner à l’Anse Céron en plus de l’Anse Couleuvre, très différente de cette dernière et très jolie également. 
Elle est juste à côté de l’Habitation Céron donc vous pouvez aisément vous y baigner avant la visite ou bien aller directement à l’Anse Couleuvre et vous rabattre vers 16h à l’Anse Céron pour attendre le coucher de soleil. 
Jour 3 :
Une fois de plus, on se lève sans se presser, on file chercher notre petit déjeuner à la boulangerie et on revient le déguster sur la plage de l’Autre Coin juste devant notre logement, à l’ombre d’un cocotier avant de rassembler nos affaires et quitter notre 1er airbnb direction Tartane et la Presqu’île de la Caravelle. La distance semble courte mais il nous faut 1h30 pour l’atteindre depuis Le Carbet.
P1020107
Du coup on commence la randonnée à 13h30 (pas une bonne idée vu la température) et sans rien pour déjeuner … juste avec de l’eau.
P1020099
La randonnée par le long sentier est censée durer 3h30. On l’aura bouclée en un peu moins de 3h avec une pause d’un peu moins d’1h au bout de 2h de marche pour nous baigner sur une petite plage où l’eau est calme comme un lac et où nous rencontrerons des petites bêtes sauvages (pas tant que ça quand on a des miettes dans le sac …).
IMG_3883
Honnêtement, on n’en pouvait plus car malgré le vent qui soufflait fort, on était en plein soleil, au pire moment, on suait, les indications que j’avais trouvée sur un site indiquait que la plage était à mi parcours et du coup, plus les minutes passaient plus on devenait tous les deux un peu grognons … La petite baignade était assurément un moment divin pour nous décrasser un peu et nous délasser.
IMG_3872
Niveau randonnée, je pense qu’on ne la pas appréciée à sa juste valeur mais avec le recul, on a vu de magnifiques paysages dignes de la Bretagne avec ses falaises et ses vagues déchaînées, on a traversé la mangrove, dérangé des tonnes de crabes de terre et admiré de beaux rochers.
IMG_3859
Une fois arrivés à la voiture, on fait un petit stop a quelques centaines de mètres du parking pour un sorbet coco exquis vendu par une vieille dame adorable avant de prendre la route direction Trois Ilets.
On y arrive à 19h30 un peu crevés il faut bien le dire … Notre second logement airbnb est un studio situé dans une résidence hôtelière. On dispose donc des infrastructures de l’hôtel (parking, piscine, animation) en plus du logement très fonctionnel. Direction la douche en vitesse de peur de n’avoir pas le temps d’arriver à temps au restaurant (au Carbet c’était compliqué passé 20h30 pour arriver). On sort de notre résidence hôtelière et là… on découvre ce qu’est une vraie marina touristique! (Oui car pour le coup, la Guadeloupe n’est pas vraiment au point à ce niveau là) Plein de restaurants plus sympas les uns que les autres et de styles différents. On opte pour « le bistrot d’en face » et on se régale. Pour ma part, Blanquette de saumon et pâtes au pesto avec tellement de poisson et de crevettes que je n’ai même pas réussi à finir (ça change des pâtes au saumon où tu cherches les morceaux de saumon …)
IMG_3896
« Option Lève tôt » : commencer la randonnée de la Presqu’île plus tôt ! Prenez un pique nique pour déjeuner en cours de route éventuellement et si vous commencez assez tôt, au retour, arrêtez vous sur les plages de Tartane qui avaient l’air magnifiques depuis la route.
Jour 4 :
le temps est mitigé au réveil … (ou plutôt il se dégrade à vitesse grand V) et oui, car même aux Antilles, le mauvais temps peut être de la partie ! du coup, après un petit déjeuner dans un café, on opte pour une journée patrimoine culturel.
LLZV9577
Direction dans un premier temps le musée de la Pagerie qui n’est autre qu’un musée au sein de l’habitation de l’enfance de l’impératrice Joséphine, épouse de Napoléon Bonaparte.
Le lieu est agréable à visiter et bien entretenu. Intéressant mais pas forcément indispensable sauf pour les fans.
P1020116P1020120
On s’arrête manger un sandwich puis on file ensuite à la Savane des esclaves. La visite est commentée par un guide alors on commence seuls en lisant quelques panneaux en attendant que la visite débute et au bout d’une 20e de minutes on se retrouve avec un petit groupe autour d’une guide très intéressante qui nous raconte aussi bien l’histoire de la Martinique que de l’esclavage et de l’évolution des esclaves après l’abolition. La visite guidée dure 1h et se situe dans des villages reconstitués d’indiens Caraïbes et d’esclaves au milieu d’un jardin créole. Pour qui ne connaît pas l’histoire de l’esclavagisme aux Antilles c’est assurément à faire, pour nous c’était un bon complément présenté bien différemment du Mémorial Act de Guadeloupe.
P1020124P1020128
On rentre après cette visite en nous arrêtant pour faire quelques courses.
Pour dîner, direction la marina à nouveau pour un restaurant installé sur une petite place avec fontaine, sous un chapiteau, « La pause ». Le cadre est vraiment très agréable, avec le petit bruit de la fontaine si vous êtes installés à côté et pas mal de choix.
En rentrant du restaurant, la musique sur la plage nous invite à danser un peu, les pieds dans le sable, pour la White Party de l’hôtel.
« Option Lève tôt » : le musée de la poterie est dans les environs également et peut donc être visités en plus de ces visites pour en apprendre un peu plus sur l’utilisation faite en Martinique de cette poterie (nous avons d’ailleurs été très étonnés de voir autant de toits en tuiles malgré le risque cyclonique comparé à la Guadeloupe où il n’y en a tout simplement aucun !)
Jour 5 :
Une fois n’est pas coutume, le temps est un peu gris … mais on décide de partir malgré tout pour les Anses d’Arlet.
PRSY8925
En fin de matinée, on débute par l’Anse Noire qui comme son nom l’indique est une anse de sable noir. L’eau y est turquoise, particulièrement translucide et recommandée pour le snorkling. Si vous n’avez pas votre équipement, un petit stand de location de kayaks vous en louera sans soucis. Attention, il y a pas mal de marches pour atteindre la plage alors n’oubliez rien dans votre voiture et prévoyez de quoi boire car il n’y a rien pour acheter sur place.
IMG_3945
Nous avions tout prévu alors même si on trouve l’eau un peu fraîche, on se lance en voyant un groupe de touristes agglutiné, signe évident de la présence d’une tortue. On n’est pas déçu, on en voit même 2 en quelques minutes. Après les avoir observées un instant et parce que, soyons honnête, ce n’est quand même pas si palpitant que ça au delà de 5 mn … on décide de s’écarter et d’aller à l’autre bout de l’anse en direction des roches, refuge favori des poissons ! Et là, loin de tous, on se régale à admirer des fonds splendides de récifs coralliens de couleurs et de forme variées. Des poissons par centaines, d’espèces diverses même si essentiellement des petits poissons et même de nombreux jamais observés en Guadeloupe, qui plus est si près du bord !
Après 1h de snorkling, on ressort se réchauffer sur le sable ce qui est parfait car le soleil est de retour… et il tape fort !
IMG_3970
Comme l’anse noire n’a pas de snack pour boire ou manger quelque chose, on remonte vers 14h pour passer de l’autre côté à l’Anse Dufour. Changement de décor, on est sur la Côte d’Azur au mois d’août … la plage est bondée et les serviettes très rapprochées les unes des autres, il faut dire, il n’y a pas beaucoup sinon pas du tout d’ombre et l’anse n’est pas très longue. De ce côté, quelques snacks, et du sable doré. Les gens sont si nombreux que je n’ai pas eu l’envie de prendre de photos de la plage. Autre agacement, voir des gens par dizaine se serrer pour regarder les tortues nager. Car de ce côté aussi on peut en voir plusieurs mais de voir 30 personnes les unes sur les autres et penser à la frayeur légitime des tortues me suffit à passer mon chemin. On est jeudi de mi carême ce qui explique peut être le monde car en plus des touristes les locaux en profitent sans doute également. Ce qui est certain c’est qu’entre l’anse noire et l’anse Dufour mon choix est vite fait ! Le déjeuner pris dans un snack n’est pas fou. En bref, nous n’avons pas été conquis et on aurait mieux fait de prendre un sandwich pour rester de l’autre côté.
IMG_3974
On repart en passant par Le Diamant. Pas d’arrêt photo car avec le soleil qui descent rien ne rend bien en photo mais on apprécie avec nos yeux, c’est quand même le plus important.
Le soir, on va se régaler dans un restaurant qu’on nous a recommandé. « L’infini », un restaurant italien qui se veut haut de gamme et propose des plats très intéressants. Malgré notre hésitation, on craque finalement tous les deux pour des gnocchis maison au gorgonzola … divinement crémeux !
IMG_3985
Après s’être régalés, direction le Casino des Trois Ilets. Mon chéri n’y a jamais été et on y passe un très bon moment après avoir fait un tour et regarder les différents jeux et notamment à la roulette dont on repartira 3h plus tard avec quelques centaines d’euros en poche ! Autant vous dire que vu le niveau et les sommes joués par les joueurs des 2 tables avec croupier, on a opté pour la roulette automatisée (c’est par comme celle qui est totalement informatique, on voit quand même la boule être lancée devant nous), nettement plus à la portée de débutants !
IMG_3986
Option Lève tôt : s’arrêter au bourg des Anses d’Arlet pour prendre la fameuse photo si connu de son ponton devant l’Eglise ou bien s’arrêter sur l’immense anse du Diamant en repartant des Anses d’Arlet pour s’y baigner. 
Jour 6 :
Qui dit casino jusqu’à 2h dit grasse mat le lendemain !!
Après notre petit déjeuner quotidien sur notre balcon, on réfléchit à notre programme des derniers jours et on opte pour la visite de l’Habitation Clément.
IMG_4035
On pensait aller par la suite sur une plage pour finir l’après midi mais on y arrive à 13h45 et on y passe un tellement bon moment qu’on y reste jusque 17h !
P1020136IMG_4025IMG_4010P1020148P1020152
Normalement, la visite fait selon ce qui est indiqué 2h-2h30. Elle se fait en autonomie avec un petit plan et un audio guide. Même si on s’est assez peu servi de l’audio guide, on a passé un temps fou dans les jardins tant la végétation était magique et le domaine bien entretenu. Vous l’aurez compris, nous aimons la nature !
P1020170P1020171
On a passé plus vite la partie visite de l’ancienne usine, après tout c’est la 4eme distillerie que l’on visite (3 en Guadeloupe) mais on n’a vraiment apprécié tant les jardins, que l’habitation encore meublée d’époque où même l’exposition temporaire.
On finit évidemment par la dégustation et l’achat de quelques bouteilles …
YHWH0099
Option Lève Tôt : repérez les plages aux alentours de l’Habitation Clément, s’il n’y a pas de sargasses massives au moment où vous y êtes c’est un bon moyen de se détendre après une petite dégustation de rhums !
Jour 7 :
On devait passer la journée à Ste Anne mais finalement on nous propose un créneau de vol pour faire chacun un baptême de gyropode alors ni une ni deux on file pour 11h a l’aéroport chez Aerodream pour retrouver notre pilote!
IMG_4057IMG_4068IMG_4071IMG_4074
Je commence et suis assez étonnée par les sensations de douceur. Non pas que je m’attendais à une expérience extrême mais pour avoir fait du mini avion, j’ai trouvé que le gyropode était particulièrement calme, doux, sans secousses ni au décollage ni à l’atterrissage (et pourtant la pilote s’est excusée d’avoir été surprise par le vent lors de mon atterrissage et de m’avoir autant brusquée ahahah !
IMG_4102IMG_4078IMG_4087IMG_4089
Puis mon conjoint enchaîne non sans mal car au moment d’atterrir, la pilote m’indique qu’elle ne va pas pouvoir faire le 2nd vol à cause du vent qui s’est levé … quand on sait que c’est mon chéri qui tenait absolument à ce qu’on fasse ce baptême, je ne sais plus quoi dire … finalement on discute un peu, le vent s’apaise un peu et ils décident d’y aller quand même. Il leur faudra juste 10 mn de plus dans le ciel pour attendre une nouvelle accalmie pour se poser !
Après ça, direction quand même Sainte Anne même si on a 1h de route. On file directement à la Plage de Grande Anse des Salines. Évidemment, il est trop tard pour la savane des pétrifications et en même temps il fait une chaleur écrasante, alors en plein soleil pendant 2h je n’aurai pas bcp apprécié !
P1020183
Après avoir fait un petit tour à pieds des lolos et restaurants de plage tout le long, on s’arrête “chez Olivier” ou on se régale avec un pavé de marlin crudités / frites de patate douce et des accras avec de vrais gros morceaux de morue dedans !
PKWU7383
Après ça, on s’étend sur la plage, après tout, c’est la plus visitée de Martinique ! On se baigne, puis mon chéri va faire une sieste dans son hamac pendant que je marche le long de la plage de près de 2 km de long.
IMG_4140
On reste jusqu’au coucher de soleil … un peu avorté par quelques nuages au loin.
IMG_4144
Le soir, pour notre dernier dîner, direction le premier fait à trois ilets : « le bistrot d’en face« . J’opte pour un curry de dorade à tomber par terre ! Vraiment une adresse à retenir et partager !!
QHMZ0230
« Option lève tôt » : la Savane des Pétrifications sans hésiter !
Jour 8 :
Dernier jour sur l’île et avion à 18h. On se lève tranquillement comme tous les jours, petit déjeuner sur la terrasse, on boucle nos valises et on part pour explorer la Pointe du bout et se baigner dans ces belles anses vues du ciel la veille.
IMG_4174IMG_4169
Sauf qu’autant la visite est sympa car on parcourt les ruines d’un ancien fort avec des vieux canons toujours présents autant les plages sont vraiment pas terribles … et bondées ! Notre pilote de la veille nous avait mis en garde, du ciel c’est beaucoup plus beau qu’en vrai … c’était le cas en effet !
IMG_4158IMG_4164
Du coup, pas de snorkling, on retourne sur la plage de l’hôtel 1 heure après avoir fait quelques achats souvenirs dans une petite boutique.
JZST3011IMG_4183
On déjeune rapidement une pizza au restaurant « La Marine » sur le port où même en arrivant à 14h45 un dimanche on est accueillis à bras ouvert, et on rend les clés avant de partir pour l’aéroport où on se fera une dernière petite frayeur en manquant de louper notre avion à cause du temps passé chez Europcar pour rendre la voiture (enfin plutôt pour faire la queue parmi tous les autres touristes et à attendre la navette qui emmène du dépôt à l’aéroport)
IMG_4155IMG_4252
Au final, une semaine très agréable où le rythme choisi nous a permis tout à la fois de nous reposer (on oublie trop souvent le but des vacances !) tout en découvrant la Martinique. Je recommande vivement de changer de logement en cours de séjour, même pour une semaine pour gagner en temps de trajet et en fatigue. Evidemment, répartissez Nord / Sud, selon ce que vous aurez prévus de visiter dans la semaine !
SQSV2470
Un petit point sur ce qui nous a étonné pendant ce séjour, étant précisé que nous vivons à l’année en Guadeloupe donc le dépaysement était assurément moins important que depuis la métropole :
  • de nombreux toits en tuiles malgré le risque cyclonique. En Guadeloupe, les toits sont en bétons (toits plats) ou en tôle gondolée.
  • Des fleurs partout et notamment des bougainvilliers de toutes les couleurs. L’île aux fleurs porte merveilleusement bien son nom.
  • Des routes bien entretenues sans nids de poule, des lampadaires présents en quantité et qui fonctionnent (accessoirement même, qui sont beaux !), des ronds points bien décorés, ce genre de petits détails qui fait réfléchir sur le système en Guadeloupe et sur l’entretien de l’espace public… à méditer

Alors, as tu envie d’aller en Martinique pour découvrir ces merveilles ? ou peut être l’as tu déjà fait ? partages tu mes avis ? as tu d’autres conseils / suggestions pour un futur séjour ou simplement pour compléter l’article ? 

Toutes les photos ont été prises avec un iPhone SE d’où une qualité peut élevée et assurément des clichés qui ne reflètent pas pleinement la beauté des paysages martiniquais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s